Menu Fermer

Non à la destruction de l’école publique et à la remise en cause des statuts !

FO revendique le retrait immédiat de la loi sur « l’état d’urgence sanitaire » qui ouvre la voie à la destruction des services publics et à la généralisation de la déréglementation mais aussi à une remise en cause des libertés fondamentales.

La reprise du mois de mai est une imposture qui renvoie les élèves en milieu hostile, dans des conditions contraignantes et en contournant les revendications sanitaires et les exigences du CHSCT ministériel. Les personnels ne veulent pas cautionner ce protocole « pseudo-sanitaire » !

Nous refusons les interventions municipales dans les écoles au mépris du statut et des conditions de travail des personnels ; des interventions qui résultent de l’abandon volontaire des prérogatives de l’Education Nationale par la voix du ministre.

Nous rejetons cette volonté d’utiliser la crise pour aller au bout de la territorialisation de l’école et remettre en cause les statuts, la liberté pédagogique, le baccalauréat, les examens nationaux.

La FNEC FP-FP appelle les personnels à se réunir (en respectant les mesures de sécurité, ou en visio), à prendre position pour s’opposer à cette entreprise de démolition de l’école publique et des statuts !

En savoir plus :