Menu Fermer

Mobilisation du 13 janvier : la suite ?

Alors que la grève d’aujourd’hui s’annonce massivement suivie, l’heure est à la préparation de la poursuite de la mobilisation pour faire aboutir nos revendications !

Si le mépris de notre Ministre et du gouvernement lors des allégements successifs de protocoles sanitaires (toujours inapplicables et non protecteurs) a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, la colère exprimée à travers cette mobilisation ne se cantonne pas à la gestion de la crise sanitaire.

Dans notre Académie comme partout, ce sont des classes et des postes qui ont été supprimés, ce sont les statuts qui sont menacés, ce sont des réformes délétères comme celles du lycée et du Baccalauréat qui mettent à mal nos missions.

Cela fait plusieurs années que les  DHG sont réduites et que les collègues se mettent en grève pour obtenir des ouvertures de classes.

Lire ici le communiqué du collège FOCH de Haguenau.

Le gouvernement communique sur sa bonne gestion de la crise avec l’école ouverte alors même qu’il n’y a pas de professeurs remplaçants et que les candidats aux concours se font rares. L’appel à des enseignants retraités (payés 27 euros de l’heure !), ou à des contractuels (y compris à bac +2) en est l’illustration.

Lire : article

Alors même que les enseignants français sont parmi les moins bien rémunérés en Europe, notre Ministre se vante d’une revalorisation sans précédent à travers le Grenelle de L’Education.  De qui se moque-t-on ?

Et parallèlement, M.Macron accorde une interview aux Echos le 6 janvier : temps de travail, annualisation, prime au mérite.

Lire : article

Cela suffit ! Nos revendications doivent être entendues :

– L’arrêt des protocoles inapplicables !

– Des recrutements immédiats de personnels titulaires pour assurer le remplacement des enseignants absents et alléger les effectifs, l’annulation des suppressions de postes !

– De réelles mesures de protection !

– L’arrêt de toutes les pressions pour contraindre à l’enseignement à distance !

– L’augmentation du point d’indice et l’octroi de 183 euros nets indiciaires par mois pour les personnels de l’Education Nationale !

« Et si le gouvernement n’entend pas : la question de la manifestation nationale en direction de Messieurs Macron, Castex ou Blanquer n’est-elle pas à l’ordre du jour ? »

Vous pouvez prendre connaissance de l’ensemble du communiqué de la FNEC FP FO ici. : communiqué

Par ailleurs, plusieurs camarades nous ont alertés quant aux tentatives de certaines directions d’imposer le remplacement d’AED absents par des enseignants. N’hésitez pas à nous contacter !

Le SNFOLC 67 vous invite à discuter partout de la poursuite de la mobilisation et à nous remonter vos doléances.