Menu Fermer

Le ministre Ndiaye alourdit la charge de travail et décide de supprimer 2000 postes à la rentrée 2023

Pour FO, c’est NON !

Plutôt que de soumettre les personnels à son « pacte » perdant-perdant, plutôt que de vouloir leur imposer et généraliser l’expérimentation marseillaise, le ministre doit répondre immédiatement aux revendications : augmentation des salaires pour tous pour faire face à l’inflation, ouverture immédiate des concours exceptionnels à bac + 3 et bac + 4 pour couvrir tous les besoins, rétablissement du cadre national des enseignements et des épreuves nationales du baccalauréat pour garantir le même droit à l’instruction pour tous!
Le SNFOLC appelle les personnels à se réunir, prendre position pour refuser cette politique et préparer la grève pour les faire reculer.

Lire / télécharger le communiqué complet :